DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La grogne des chauffeurs de poids-lourds

Vous lisez:

La grogne des chauffeurs de poids-lourds

Taille du texte Aa Aa

Les chauffeurs de poids-lourds étaient 400 environ à battre le pavé bruxellois ce lundi. A l’origine de leur colère : une proposition de la Commission européenne qui permettrait aux chauffeurs indépendants de travailler jusqu‘à 86 heures par semaine, alors que la semaine est plafonnée à 48 heures pour les salariés.

“A la Commission européenne, ils disent qu’il n’y a pas de limite pour les indépendants. C’est seulement pour les routiers salariés. Et ça ce n’est pas bon pour la concurrence.” Autre risque dénoncé, la pression qui pourrait être exercée sur les routiers pour qu’ils deviennent des sous-traitants. “Avec la possibilité de faire travailler davantage les gens sous un statut d’indépendant, certains employeurs seraient peut-être tentés d’utiliser les gens dans ce système-là, et de les faire rouler davantage que les travailleurs salariés, ce qui est tout à fait intolérable.” Si la question des chauffeurs indépendants resurgit, c’est parce que la directive européenne de 2002 l’avait laissée de côté. Le Parlement européen, qui co-décide sur ce dossier, risque fort de contredire Bruxelles.