DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Vingt-sept soutiennent les opposants au maïs transgénique MON 810

Vous lisez:

Les Vingt-sept soutiennent les opposants au maïs transgénique MON 810

Taille du texte Aa Aa

Le MON 810 ne sera pas introduit en Auriche et en Hongrie. Les ministres de l’Environnement ont refusé de forcer la main à ces deux pays, comme le recommandait Bruxelles. Une victoire pour les opposants aux OGM en Europe. Cette variété de maïs est le seul transgénique qui puisse être cultivé dans l’Union pour être ensuite commercialisé. Deux autres pays, la Grèce et la France, font de la résistance. Et une fois n’est pas coutume, les Vingt-sept – toujours très divisés sur cette question – ont serré les rangs. Les fameuses clauses de sauvegarde invoquées par les pays qui refusent le MON 810 seront donc respectées, même si l’Europe s’expose à de nouveaux ennuis à l’Organisation mondiale du Commerce. Le vote de l’Allemagne sur ce dossier a été déterminant.

“Je ne vois pas pourquoi nous devrions favoriser les intérêts d’une seule compagnie américaine et pourquoi ces intérêts devraient passer avant ceux des Etats membres et des citoyens européens”, a estimé le ministre allemand de l’Environnement Sigmar Gabriel. Un discours très en phase avec les inquiétudes de l’opinion publique à trois mois des élections européennes et six mois des législatives en Allemagne. Sept pays européens n’en ont pas moins cultivé des OGM en 2008.