DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une aide financière à Gaza, mais pas sans un réglement politique

Vous lisez:

Une aide financière à Gaza, mais pas sans un réglement politique

Taille du texte Aa Aa

Quelques 75 délégations du monde entier sont en Egypte pour assister à la réunion de Charm el-Cheikh destinée à apporter une aide massive à la reconstruction de Gaza et à la relance de son économie.

La secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton a souligné que l’aide américaine à la bande de Gaza ne saurait être dissociée du processus de paix dans la région. Le président de l’Autorité palestinienne a insisté : “ Nous sommes tous d’accord pour dire que la reconstruction restera insuffisante sans un règlement politique.”

Une des questions sensibles est comment faire parvenir l’aide dans la bande de Gaza sans traiter avec le Hamas, considéré comme une organisation terroriste en Occident. Le porte-parole du mouvement islamiste, Fawzi Barhoum, a lancé un appel dans ce sens : “On appelle tous les pays participants au sommet à chercher les meilleurs moyens pour envoyer directement l’aide aux citoyens palestiniens sans entrer dans le conflit interne”.

Les dégâts causés par l’offensive israélienne sont comparables à ceux d’un tremblement de terre, conclue l’Autorité palestinienne, qui réclame 2,8 milliards de dollars d’aide.