DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Pas de solution en vue pour les colonies juives en Cisjordanie


Israël

Pas de solution en vue pour les colonies juives en Cisjordanie

Elles sont généralement construites au sommet d’une colline, entourées d’une zone tampon, et desservies par des routes que les palestiniens ne peuvent emprunter. Question de sécurité. Les colonies juives occuperaient 40% de la Cisjordanie. Elles sont illégales au regard de la loi internationale même si Israel ne l’entend pas de cette oreille.

“Nous avons dénombré 73 000 nouvelles maisons dans les plans déjà préparés par le ministère du Logement. Si de tels plans sont appliqués, cela peut vraiment nuire à la solution des deux Etats, en fait à toute solution à notre conflit…’” a estimé la représentante de l’organisation Peace Now. Faute d’accord de paix définitif, les accords existants, notamment ceux d’Oslo, stipulent le gel total des contructions. Dans les faits, celles-ci n’ont jamais cessé depuis plus de 20 ans. Ainsi, ici en orange, 75% des colonies de Cisjordanies sont des implantations sauvages. Les triangles noirs représentent les avant-postes : une ou plusieurs caravanes installées sur une colline et destinées à devenir permanentes. Et puis le mur qui en englobe une bonne partie, en toute illégalité. 15 000 colons de plus en un an ici. En 2005, Benjamin Netanyahu, alors ministre des Finances d’Ariel Sharon quitte bruyamment le gouvernement pour protester contre le retrait de Gaza et le démantèlement des colonies, qu’il a toujours défendues. Il prévient alors que les tirs de roquette atteindront un jour Ashdod et Ashkelon. Même si l’histoire lui donne raison aujourd’hui, continuera-t-il, contre l’avis américain, à s’opposer au démantèlement et à l’arrêt des constructions? Tout dépend de ses partenaires de coalition. Il pourrait y être forcé par une alliance avec l’extrême- droite… Les accords d’Oslo n’ont ni stoppé la colonisation des territoires palestiniens ni permis à ceux-ci de servir de base à un Etat viable. L’argument sécuritaire a jusque-là toujours été le plus fort. Et la main mise du Hamas sur Gaza ne fait que renforcer cet argument.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Madrid promet des avancées substantielles entre les 27 et Moscou sous sa présidence européenne