DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une épée de Damoclès plane au-dessus du président soudanais

Vous lisez:

Une épée de Damoclès plane au-dessus du président soudanais

Taille du texte Aa Aa

Mais devant ses partisans, Omar el-Béchir montre qu’il n’en a cure. La Cour pénale internationale va annoncer aujourd’hui si elle délivrera ou pas un mandat d’arrêt contre lui. Le procureur, dont l’effigie a été brûlée hier, accuse el-Béchir de génocide, crimes de guerre et crimes contre l’humanité au Darfour.

A l’Onu, à New-York l’ambassadeur libyen a exprimé son opposition. “La Ligue arabe et l’Union africaine s’occupent du problème du Soudan dit-il. Elles sont en meilleure position pour juger la situation. Nous sommes optimistes. Les choses bougent. Pourquoi faire quelque chose qui sapera ces efforts?” La Ligue arabe a évoqué hier des conséquences dangereuses sur la paix au Darfour si un mandat était délivré contre le président soudanais. Les autorités locales ont prévenu la population que toute déclaration publique en faveur de la Cour pénale internationale serait passible de répression. Certaines ambassades occidentales n’excluent pas un risque de violence contre leurs ressortissants et les ont mis en garde.