DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Evasion fiscale : UBS ne veut pas en dire plus au FISC américain

Vous lisez:

Evasion fiscale : UBS ne veut pas en dire plus au FISC américain

Taille du texte Aa Aa

UBS ne veut pas coopérer plus que de raison avec le fisc américain. Un dirigeant de la première banque suisse est passé sur le grill du Sénat au Capitole. Il a néanmoins résisté aux pressions des parlementaires qui l’interrogeaient sur les méthodes d’UBS qui encourageraient l‘évasion fiscale. Le FISC américain réclame des informations sur quelque 52.000 comptes suisses détenus par des Américains. Mais Mark Branson assure que son employeur ne peut en divulguer plus… “Nous avons fait un effort de bonne foi pour produire des informations sensibles dans ce pays et qui pouvaient être communiquées sans violation de la Loi Suisse. Mais UBS ne peut pas divulguer des informations au FISC américain qui ferait courir le risque à ses employés d‘être poursuivis pénalement selon la Loi Suisse”. Mark Branson a aussi rappelé que le groupe avait déjà fermé des comptes détenus par des Américains. UBS a aussi payé une amende de 780 millions de dollars, conformément à l’accord à l’amiable conclu le mois dernier avec les juges américains. Cette affaire a fortement choqué les Suisses qui considèrent le secret bancaire comme la pierre angulaire de la finance.