DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Fin de conflit en Guadeloupe, poursuite de la grève en Martinique

Vous lisez:

Fin de conflit en Guadeloupe, poursuite de la grève en Martinique

Taille du texte Aa Aa

Les négociateurs ont enfin le sourire à Pointe-à Pitre en Guadeloupe. Après un mois et demi de grève générale contre la vie chère, le LKP, à l’origine du mouvement, a signé hier soir, avec le représentant de l’Etat français, un accord appelant à la reprise de l’activité. D’après le leader du collectif, c’est une première étape satisfaisante: “Le contenu du protocole, c’est déjà beaucoup de choses, beaucoup d’avancées, un certain nombre de choses va se faire dans les semaines et les mois qui viennent. Aujourd’hui, les Guadeloupéens aspirent au changement,” a-t-il souligné.

Ce protocole accueilli dans la liesse, mais obtenu dans la douleur, après 44 jours de manifestations, prévoit des mesures d’amélioration de la vie quotidienne sur le prix de la baguette ou encore l’octroi de billets d’avion à tarifs réduits. Revendication prioritaire, l’augmentation de 200 euros nets des bas salaires est annexée au document, mais elle n’est pas généralisée. Le Medef, syndicat patronal non-signataire du texte, demande malgré tout à ses adhérents de l’appliquer sans préciser le montant de la revalorisation. Ce protocole de plus de 600 millions d’euros s’appliquera dans les quatre départements d’outremer dont la Martinique. Accord ou pas, sur place, l’approvisionnement en carburants reste perturbé par les nombreux barrages qui paralysent l’activité économique. La grève générale se poursuit depuis un mois.