DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

sdosdksodkosdk

Vous lisez:

sdosdksodkosdk

Taille du texte Aa Aa

Décidément la diplomatie américaine n’a rien à voir avec l‘ère Bush. A Bruxelles, lors d’un sommet de l’Otan, Hillary Clinton a tendu la main à l’Iran. La secrétaire d’Etat a proposé à ses alliés de l’Alliance atlantique la tenue à la fin du mois d’une conférence internationale sur l’Afghanistan.

“Nous avons présenté l’idée, qui est encore discutée, rien n’a été décidé, de faire se rencontrer toutes les parties intéressées. Si nous allons en direction d’une telle réunion, nous nous attendons à ce que l’Iran soit invité en tant que voisin de l’Afghanistan.” Les Américains, qui viennent d’annoncer l’envoi de 17.000 hommes supplémentaires en Afghanistan, révisent leur stratégie dans le pays, stratégie à laquelle ils souhaitent associer leurs alliés atlantiques, pour repousser Ai qaida et les talibans. Ce sommet a été décidément celui des mains tendues. Les membres de l’Otan ont décidé de renouer le dialogue avec la Russie, comme l’explique le secrétaire général de l’organisation : “Les ministres sont parvenus à un accord pour relancer formellement le conseil Otan-russie, aussi au niveau ministériel, le plus tôt possible.” Les relations avec Moscou avaient été coupées l‘été dernier, au moment de la guerre russo-géorgienne. L’Otan veut repartir du bon pied, sans pour autant laisser de côté ses divergences avec le Kremlin.