DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Moscou estime que le moment est venu de faire de réels progrès sur le désarmement global

Vous lisez:

Moscou estime que le moment est venu de faire de réels progrès sur le désarmement global

Taille du texte Aa Aa

“Le temps de faire de réels progrès sur le désarmement est venu”, selon la Russie.

C’est Sergueï Lavrov, son ministre des affaires étrangères qui l’assure depuis Genève où il a participé à la Conférence du désarmement des Nations Unies. Une conférence paralysée depuis treize ans. “La Russie est ouverte à un dialogue constructif, elle est prête à travailler avec tous les partenaires. Aujourd’hui, c’est la première fois depuis la fin de la guerre froide, où il devient réellement possible de reprendre le processus de désarmement global et en plus avec un agenda élargi. Je suis convaincu que nous ne devons pas manquer cette occasion”. Sergueï Lavrov s’adressait à la Conférence quelques heures seulement après avoir rencontré hier son homologue américaine Hillary Clinton. Leur intention est de relancer la coopération russo-américaine, tendue durant les années Bush, en travaillant à une réduction des armes stratégiques. Sergueï Lavrov a fait aussi part d’avancées sur la question sensible pour Moscou du bouclier antimissile que Washington veut installer en République tchèque et en Pologne pour se prémunir d‘éventuelles attaques notamment de l’Iran Le chef de la diplomatie russe se dit favorable à l’interdiction de l’armement nucléaire au Moyen-Orient sous entendu de toute la région y compris pour Israël qui possèderait déjà la bombe et pour l’Iran qui souhaiterait l’avoir.