DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tibet : la Chine prévient

Vous lisez:

Tibet : la Chine prévient

Taille du texte Aa Aa

La Chine craint des troubles au Tibet, à trois jours du cinquantième anniversaire de son insurrection.

Cinquante ans après le soulèvement tibétain qui avait vu le départ en exil du Dalaï Lama, les autorités chinoises considèrent toujours le leader bouddhiste comme un dangereux séparatiste et avertissent la communauté internationale : “Nos différences avec lui ne concernent pas seulement la religion, les droits de l’Homme, la nationalité ou la culture, déclare le ministre chinois des Affaires étrangères. Il y a un sujet essentiel, c’est de savoir si on veut défendre l’unité de la Chine et si on veut empêcher le Tibet d‘être séparé du territoire chinois”. Le Dalaï Lama, pourtant, a écarté l’idée d’une indépendance du Tibet. Le chef spirituel des Tibétains dit rechercher aujourd’hui simplement une plus grande autonomie. Le gouvernement chinois a appelé ce samedi les pays étrangers à ne pas accueillir le Dalaï Lama sur leur territoire et lui permettre ainsi de “mener ses activités séparatistes”. Le gouverneur du Tibet quant à lui a demandé l’envoi de renforts sur place, caignant qu‘à l’occasion de l’anniversaire du soulèvement contre l’occupation chinoise des heurts éclatent dans la province. Il y a un an, des manifestations pacifiques de moines à Lhassa avaient dégénéré en émeutes. Plus de 200 personnes avaient été tués par la répression chinoise selon des exilés tibétains.