DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Irlande du Nord fait bloc contre l'IRA véritable

Vous lisez:

L'Irlande du Nord fait bloc contre l'IRA véritable

Taille du texte Aa Aa

Craintes pour la paix en Irlande du Nord où l’IRA véritable, une branche dissidente de l’Armée républicaine irlandaise, a revendiqué hier l’attentat qui a coûté la vie à deux soldats britanniques samedi soir sur la base de Massereene, au nourd-ouest de Belfast.

Les assaillants, deux tireurs et un complice au volant d’une voiture, ont ouvert le feu alors que les militaires se faisaient livrer des pizzas à l’entrée de leur base. Ils se sont ensuite approchés pour tirer sur les blessés à terre. Deux soldats et deux livreurs de pizza sont toujours à l’hôpital. Une attaque unanimement condamnée par la classe politique nord-irlandaise. Pour Martin McGuiness, vice premier ministre nord-irlandais et ancien chef de l’IRA, “cette action est le fait d’individus totalement opposés au processus de paix. Ce qu’ils ont fait est mal, contreproductif et n’aurait jamais dû se produire, a-t-il affirmé. J’ai l’impression que ces gens sont déterminés à faire revenir autant de soldats britanniques que possible dans les rues d’Irlande du Nord.” Les actions des républicains dissidents se sont intensifiées ces derniers mois. Fin janvier, une voiture piégée avec 136 kilos d’explosifs avait été découverte près d’une école à Castlewellan, au sud de Belfast. Hier, un service funèbre a été célébré en hommage aux soldats tués samedi. Tous deux étaient âgés d’une vingtaine d’années et devaient être envoyés dimanche en Afghanistan.