DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Irlande du Nord risque-t-elle de replonger dans un bain de sang ?

Vous lisez:

L'Irlande du Nord risque-t-elle de replonger dans un bain de sang ?

Taille du texte Aa Aa

Les autorités britanniques et nord-irlandaises s’interrogent désormais sur la capacité des groupes dissidents de l’IRA à déclencher une campagne de violences comparable à celle des années sombres. Cela faisait dix ans qu’un policier n’avait pas été assassiné en Irlande du Nord. L’agent tué par balles lundi soir est tombé dans un traquenard à Craigavon, 48 heures après le meurtre de deux soldats britanniques.

“Ces attaques brutales montrent combien ces criminels sont sans pitié, a réagi le secrétaire à l’Irlande du Nord. Les hommes politiques nord-irlandais ont montré leur unité pour dénoncer la violence et je pense que c’est un exemple pour nous tous”. L’assassinat du policier nord-irlandais est revendiqué par l’IRA-Continuité. Et l’IRA-véritable, autre groupe dissident de l’Armée républicaine irlandaise, affirme avoir signé l’attaque de samedi soir. Deux jeunes militaires britanniques sont tombés sous les balles à la sortie de leur caserne proche d’Antrim. Une recrudescence des violences imputées aux républicains dissidents ces derniers mois inquiète les forces de sécurité en Irlande du Nord. Les tentatives de meurtres contre des policiers sont de plus en plus fréquentes.