DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Meurtre du policier nord-irlandais : un suspect présumé arrêté

Vous lisez:

Meurtre du policier nord-irlandais : un suspect présumé arrêté

Taille du texte Aa Aa

Les autorités britanniques et nord-irlandaises s’interrogent sur la capacité des groupes dissidents de l’IRA à déclencher une campagne de violences comparable à celle des années noires. Un policier a été tué par balles lundi soir à Craigavon, 48 heures après le meurtre de deux soldats britanniques. Mardi soir, un suspect présumé a été arrêté. Il s’agit d’un jeune homme de 18 ans.

La classe politique nord-irlandaise ne veut plus du passé sanglant. “Nous ne laisserons par faire”, a prévenu le chef du gouvernement. “C’est un test pour nous tous, a déclaré Peter Robinson, et plus forts et unis nous resterons, mieux nous remporterons cette épreuve. Nous appelons ensemble toute personne qui sait la moindre chose à nous en informer”. Le Premier ministre britannique s’est rendu lundi en Irlande du Nord pour évaluer la situation. Gordon Brown s’est entretenu avec les dirigeants unioniste et républicain qui se partagent le pouvoir. “Des meurtriers essaient de faire dérailler et de détruire le processus de paix qui fonctionne bien pour la population, a déclaré Gordon Brown. Mais je connais la réponse du peuple d’Irlande du Nord : il veut la paix, il ne veut pas le retour des armes dans la rue”. L’assassinat du policier nord-irlandais a été revendiqué par l’IRA-Continuité. Et l’IRA-véritable, autre groupe dissident républicain, affirme avoir signé l’attaque de samedi soir, durant laquelle deux jeunes militaires britanniques ont été tués.