DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tensions autour du 50ème anniversaire du soulèvement tibétain du 10 mars 1959

Vous lisez:

Tensions autour du 50ème anniversaire du soulèvement tibétain du 10 mars 1959

Taille du texte Aa Aa

Depuis son lieu d’exil à Dharamsala en Inde, le Dalaï lama a accusé aujourd’hui Pékin de faire vivre un enfer au Tibet. Chaque année, les Tibétains commémorent l’insurrection réprimée dans le sang par l’armée chinoise afin de rendre hommage aux victimes et sensibiliser le reste du monde à leur cause. Dans son discours, le chef spirituel du bouddhisme tibétain a dénoncé la mort de centaines de milliers de Tibétains. Il a rappelé sa revendication d’une “autonomie significative”.

La réaction de la Chine n’a pas tardé. Elle a accusé le Dalaï lama de propager des rumeurs et des mensonges en indiquant que les réformes démocratiques au Tibet sont “les plus vastes et les plus profondes de son histoire”. Pékin a mobilisé d’importantes forces armées au Tibet et dans les régions environnantes. Des monastères ont été fermés au public. Des journalistes de l’Agence France Presse ont été expulsés d’une zone tibétaine. Les émeutes du mois de mars 2008 sont encore fraîches dans les mémoires. Elles ont fait 200 morts, selon les exilés et 21 d’après Pékin et ont soulevé l’indignation dans le monde. Hier, à Washington, des centaines de personnes ont manifesté et réclamé l’indépendance du Tibet. Le Congrès américain pourrait examiner cette semaine un projet de résolution de soutien au Tibet. Un texte qui reconnaitrait la détresse du peuple tibétain et qui appelerait à un efffort multilatéral soutenu pour apporter une solution pacifique au problème du Tibet.