DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Irlande du Nord: Bertie Ahern dit son inquiétude après une série d'assassinats

Vous lisez:

Irlande du Nord: Bertie Ahern dit son inquiétude après une série d'assassinats

Taille du texte Aa Aa

Faut-il craindre une flambée de violences en Irlande du Nord après les trois assassinats revendiqués par des groupes dissidents de l’IRA, l’armée républicaine irlandaise?

Bertie Ahern se dit inquiet. L’ancien premier ministre irlandais est l’un des artisans des accords de paix de 98 qui ont abouti à une relative accalmie et au partage du pouvoir entre catholiques et protestants. D’après Bertie Ahern, “il s’agit de groupes dangereux qui ne doivent pas être sous-estimés. Je me joins à tous ceux qui estiment que cette situation nécessite le Nord et le Sud, une coopération entre la police irlandaise et les forces de sécurité; ce qui, je pense, se fait déjà,” a-t-il souligné. “J’en appelle aussi à tous ceux qui pourraient aider parce que tant que ces gens seront là, ils représenteront un danger pour la société.” Alors que le premier ministre britannique Gordon Brown n’exclut pas d’envoyer des renforts en Ulster si nécessaire, la classe politique nord-irlandaise a estimé unanimement que le processus de paix n‘était pas menacé. D’après le vice-premier ministre catholique, Martin McGuinness, “une chose est certaine: le processus de paix va se poursuivre parce qu’il a le soutien écrasant de la population de ce pays.” Dans l’enquête sur l’assassinat d’un policier lundi soir, deux jours après le meurtre de deux soldats britanniques, la police a annoncé hier avoir arrêté deux suspects. L’IRA Continuité a revendiqué le dernier attentat en menaçant de poursuivre “ces attaques tant que les Britanniques seront impliqués en Irlande.”