DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Conseil de l'Europe inquiet des discrimations envers les immigrants aux Pays-Bas

Vous lisez:

Le Conseil de l'Europe inquiet des discrimations envers les immigrants aux Pays-Bas

Taille du texte Aa Aa

Le commissaire aux droits de l’Homme du Conseil de l’Europe est inquiet des risques de profilage ethnique aux Pays-Bas. Dans un rapport, Thomas Hammarberg dénonce les discriminations envers certaines minorités, notamment Rom et Sinti, qui ont du mal à se loger ou à trouver du travail. Il s’interroge aussi sur l‘âge minimum de la responsabilité pénale, fixé à 12 ans aux Pays-Bas :

“Si j‘étais un membre du gouvernement aux Pays-Bas, je me pencherais sur la question des immigrants et la façon dont ils sont traités pour m’assurer que ceux qui viennent aient une réelle chance de pouvoir demander l’asile, et éviter aussi que de jeunes mineurs soient mis en détention, même pour une courte période.” Le pays a opté pour une sélection par la langue en 2006. Tout candidat à l’immigration, hormis les ressortissants européens et quelques autres, doit passer un test de langue et de culture néerlandaise dans une ambassade ou un consulat de son pays pour pouvoir demander un permis de séjour. Ce test coûte 350 euros et aucun cours n’y prépare, si ce n’est un coffret, payant lui aussi.