DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Front franco-allemand avant le sommet du G20

Vous lisez:

Front franco-allemand avant le sommet du G20

Taille du texte Aa Aa

Paris et Berlin affichent un front uni à quelques semaines du sommet très attendu du G20 sur fond de crise économique. Réunis dans la capitale allemande, le président français et la chancelière Angela Merkel ont annoncé leur volonté d’intensifier leur coopération dans l‘énergie et la politique industrielle ainsi que la création de groupes de travail sur ces deux sujets, parfois épineux entre les deux pays. Ils ont également prôné un mécanisme de sanctions contre les paradis fiscaux et souhaité du concret au sommet du G20, le 2 avril à Londres.

“Notre position est complètement identique, il s’agit de la réalisation du plan d’action de Washington, a précisé Angela Merkel en faisant allusion au sommet du G20 en novembre à Washington. Il s’agit d’introduire la régulation et la transparence sur les marches financiers et de renforcer les institutions multinationales et de tout faire pour qu’une crise comme celle-là ne se répète pas”. “A Londres, nous voulons des résultats, a insisté NIcolas Sarkozy. Alors est-ce qu’il y a le même enthousiasme que le nôtre et le même volontarisme? Nous l’espérons, et au cas où ce ne serait pas le cas nous avons décidé que l’Allemagne et la France parleraient d’une même voix et feraient entendre la même force.” Réunis à l’occasion du 11ème conseil ministériel franco-allemand, Paris et Berlin demandent également à la Commission européenne de traduire le plus rapidement possible en directive le rapport de Larosière. Ce rapport d’experts préconise une réforme graduelle de la supervision financière au sein de l’Union.