DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Italie: le secret d'Etat a été violé dans l'enquête sur un transfèrement secret de la CIA

Vous lisez:

Italie: le secret d'Etat a été violé dans l'enquête sur un transfèrement secret de la CIA

Taille du texte Aa Aa

Le procès des agents de la CIA en Italie est mis à mal par une décision de la cour constitutionnelle italienne.

Elle affirme que le secret d’Etat a été violé par le parquet dans cette première procédure menée en Europe sur les transfèrements secrets par la CIA de personnes soupçonnées de terrorisme, ici sur l’enlèvement en 2003 à Milan d’un ancien imam égyptien Abou Omar. Vingt-six agents américains et sept italiens sont poursuivis. En estimant qu’une partie des preuves et notamment des écoutes téléphoniques est irrecevable, la Cour constitutionnelle va dans le sens du principal accusé et ancien chef du renseignement militaire italien, Nicolo Polari qui affirmait ne pas pouvoir se défendre en raison du secret d’Etat. Les juges donnent aussi raison au gouvernement italien qui contestait la tenue de ce procès. La prochaine audience est prévue le 18 mars, avec ainsi, bien moins d‘éléments à charge.