DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Secret bancaire : les peressions internationales commencent à porter leurs fruits

Vous lisez:

Secret bancaire : les peressions internationales commencent à porter leurs fruits

Taille du texte Aa Aa

La forteresse du secret bancaire est en train de se lézarder : après les déboires de la banque suisse UBS avec le fisc américain, de nouvelles fissures sont apparues sur l‘édifice jeudi. Les principautés du Liechtenstein et d’Andorre ont fait savoir qu’elles étaient disposées à s’ouvrir en matière de collaboration internationale dans les cas de fraude. Le Liechtenstein et Andorre figurent en effet sur la liste des paradis fiscaux et veulent en sortir devant la pression des grands pays occidentaux. Le gouvernement de Vaduz qui s‘était trouvé au centre d’un scandale de fraude fiscale avec l’Allemagne l’an dernier, propose aujourd’hui aux Etats intéressés des accords de coopération dans les cas de fraude ou d‘évasion fiscales, selon les définitions retenues. Le texte des autorités du Liechtenstein mentionne néanmoins : “la prise en considération de l’intérêt légitime des clients de notre place financière”.

Quand à la principauté d’Andorre, un projet de loi sera voté par le parlement en 2009, levant le secret bancaire, “dans le cadre d’accords bilatéraux d‘échange d’information fiscale avec d’autres Etats”. Pas de commentaires pour l’instant des autorités de la principauté de Monaco qui figure également sur la liste de l’OCDE (Organisation pour la coopération et le développement économique) en tant que paradis fiscal.