DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La direction de General Motors à Bruxelles vendredi pour préciser ses intentions à l'égard de ses filiales européennes

Vous lisez:

La direction de General Motors à Bruxelles vendredi pour préciser ses intentions à l'égard de ses filiales européennes

Taille du texte Aa Aa

Cette réunion n’a pas pour objectif de proposer un plan européen de sauvetage pour General Motors” avait prévenu la emaine dernière le commissaire européen à l’industrie Günter Verheugen. Les représentants des pays de l’Union européenne ont discuté vendredi à Bruxelles avec la direction du constructeur américain pour parler de l’avenir des activités européennes du groupe automobile en grandes difficultés. Avec cette réunion, la Commission européenne souhaite éviter le “chacun pour soi” mais aussi faire pression sur le groupe automobile américain pour qu’il précise ses intentions en Europe. General Motors emploie 55.000 personnes sur le Vieux Continent et possède des sites de production en Allemagne, Belgique, Espagne, Portugal, Grande Bretagne et Suède. Les ventes de General Motors en Europe sous les marques Opel, Saab Vauxhall se sont un peu reprises en début d’année, mais selon la presse allemande, le groupe menace de fermer trois sites : deux en Allemagne et celui d’Anvers en Belgique et de supprimer 11.000 emplois en Europe pour réduire ses coûts. Pour la marque allemande Opel, le constructeur américain réclame plus de 3 milliards d’euros d’aides publiques et sa filiale suédoise Saab cherche un repreneur. Quand aux syndicats britanniques de la marque Vauxhall, ils réactivent aujourd’hui leur vieille idée de fusionner avec Opel sous statut indépendant, moyennant des concessions salariales.