DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Suisse, le Luxembourg et l'Autriche assouplissent leur secret bancaire

Vous lisez:

La Suisse, le Luxembourg et l'Autriche assouplissent leur secret bancaire

Taille du texte Aa Aa

La Suisse ne veut pas être un mouton noir et entrouvre la forteresse autour de son secret bancaire. Alors que l’Europe pointe du doigt les paradis fiscaux sur fond de crise économique et que le sommet crucial du G20 approche, Berne a décidé d’assouplir le secret bancaire. Il a annoncé ce vendredi qu’il se conformerait aux normes de l’OCDE, l’Organisation pour la coopération et le développement économique.

La Confédération s’engage à renforcer l‘échange d’information avec d’autres pays “au cas par cas” et sur “demande concrète et justifiée”, a précisé le ministre suisse des Finances Hans-Rudolf Merz. Elle “refuse absolument toute transmission automatique de données. La sphère privée des clients est toujours protégée des regards extérieurs injustifiés”. La Belgique va supprimer son secret bancaire à partir de 2010. Andorre et le Liechtenstein ont annoncé des concessions jeudi. Tout comme la Suisse, le Luxembourg et l’Autriche ont fait une annonce ce vendredi sur un assouplissement de leur secret bancaire. Le ministre suisse des Finances a également expliqué qu’il avait été contraint d’agir car le fait de se retrouver sur la liste noire de l’OCDE aurait provoqué des dégâts. La Suisse est la première place mondiale pour la gestion de fortune. Jeudi, Paris et Berlin ont prôné un mécanisme de sanctions contre les paradis fiscaux. A l’extérieur du continent européen, Singapour, Hong Kong ou encore les Iles Caïmans ont exprimé leur intention de participer à des échanges d’informations fiscales. Selon le Boston Consulting Group, les paradis fiscaux hébergent quelques 7 000 milliards de dollars.