DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Face à la crise, les grands argentiers cherchent à montrer un front uni

Vous lisez:

Face à la crise, les grands argentiers cherchent à montrer un front uni

Taille du texte Aa Aa

Les ministres des Finances et banquiers mondiaux du G20 réunis au sud de Londres ont défriché le terrain avant le sommet des chefs d’Etat du 2 avril. Deux décisions majeures ont été prises. D’abord, ne pas appeler à de nouveaux plans de relance, mais surveiller ceux qui existent déjà. Puis augmenter les ressources du FMI, pour aider les pays en difficulté.

En marge de cette réunion Gordon Brown a reçu son homologue Angela Merkel : “Cette crise nous a appris que les marchés doivent être libérés, pas les valeurs, que les marchés ont besoin d’une supervision plus efficace. Alors nous devons agir et remodeler le système des régulations pour le futur. Une plus grande coopération internationale est au coeur du changement, les institutions financières ont besoin de travailler au delà des frontières et aussi sous une supervision croisée”, a déclaré le Premier ministre britannique. La chancelière allemande s’est félicitée du coup porté aux paradis fiscaux, une autre préoccupation du G20 : “Nous constatons que la menace de dresser une liste des paradis fiscaux a déjà porté ses fruits. Par exemple, hier, le Lichtenstein, la Suisse, l’Autriche et le Luxembourg ont fait un grand pas vers plus de transparence.” Assainir l‘économie mondiale, dans une période de récession sans précédent depuis la deuxième guerre, c’est le défi du prochain G20. Un défi que les plus riches du monde doivent relever, pour ne pas déprimer encore plus l‘économie mondiale.