DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sharif défie le pouvoir

Vous lisez:

Sharif défie le pouvoir

Taille du texte Aa Aa

“L’heure est venue de marcher main dans la main. Ils ne peuvent nous arrêter.” Le chef de l’opposition pakistanaise Nawaz Sharif défie le pouvoir. Assigné à résidence dans sa villa de Lahore pour l’empêcher de prendre la tête d’un rassemblement prévu lundi dans la capitale Islamabadad, il a choisi de braver ces interdictions en quittant son domicile dimanche matin pour participer à des manifestations dans le centre de la ville. Des manifestations interdites. Et des affrontements ont eu lieu entre les partisans de Sharif et la police.

La tension monte donc entre le pouvoir et l’opposition, représentés par le président Asif Ali Zardari et son grand rival Nawaz Sharif. Sharif entend montrer sa force en organisant une “longue marche” lundi jusqu‘à la capitale Islamadad. Il réclame en particulier la réintégration des juges limogés en 2007 par l’ex-président Musharraf et plus généralement l’instauration d’une “société juste” dans son pays. Mais Asif Ali Zardari n’a pas l’intention de le laisser manoeuvrer à sa guise.