DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Fritzl plaide coupable d'inceste mais pas de meurtre

Vous lisez:

Fritzl plaide coupable d'inceste mais pas de meurtre

Taille du texte Aa Aa

L’Autriche, pays en émoi à l’ouverture du procès sans précédent de Josef Fritzl. L’accusé a caché son visage derrière un classeur à son arrivée à la première audience lundi devant la cour d’assises de Sankt-Pölten. C’est non loin de là, dans la petite ville d’Amstetten que durant 24 ans, Josef Fritzl a séquestré et violé sa fille aînée dans la cave de sa maison. Sept enfants sont nés de l’inceste et certains d’entre eux n’ont jamais vu la lumière du jour pendant les premières années de leur vie.

Le procès de cet Autrichien de 73 ans se déroule à huis-clos afin de protéger l’identité des victimes, dont plusieurs sont mineures. Mais l’affaire, qui a défrayé la chronique dès sa révélation en avril 2008, est suivie de près par les médias du monde entier. Josef Fritzl a plaidé coupable des chefs d’accusation d’inceste et de séquestration mais récuse sa responsabilité dans la mort de l’un des enfants de l’inceste, décédé peu après sa naissance dans la cave de la maison. Cette cave a servi de cachot à la fille de Fritzl depuis ses 18 ans, et aux enfants qu’elle a eu avec son père. Pendant presque un quart de siècle, l’accusé a ainsi réussi à mener une double vie à l’insu de sa femme qui vivait normalement juste au dessus du cachot.