DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le président de Madagascar refuse de quitter le pouvoir mais évoque un référendum

Vous lisez:

Le président de Madagascar refuse de quitter le pouvoir mais évoque un référendum

Taille du texte Aa Aa

Retranché dans son palais depuis des jours, Marc Ravalomanana est brièvement sorti hier pour participer avec son épouse à un culte religieux qui a réuni 5000 de ses partisans.

Interrogé par l’AFP, il se dit serein et affirme qu’il reste au pouvoir, qu’il n’a pas peur d’un référendum si nécessaire. Une réponse au chef de l’opposition qui l’a sommé samedi de quitter ses fonctions. Andry Rajoelina, le jeune maire destitué de la capitale Antananarivo est soutenu par l’armée. Il est sorti hier de sa clandestinité pour participer lui aussi à un office religieux avec ses partisans. L’opposition occupe les bureaux du premier ministre depuis deux jours et affirme diriger le pays avec une Haute autorité de transition. Elle a aussi promis d’organiser des élections d’ici deux ans. La poursuite de ce face à face tendu préoccupe l’Union Africaine qui a convoqué pour ce matin une réunion d’urgence de son conseil de paix et de sécurité afin d’examiner la situation dans l‘île malgache. Plus d’une centaine de personnes ont déjà été tuées depuis le début de la crise le 26 janvier dernier. Le 7 février, la garde présidentielle avait provoqué un bain de sang en tirant sur la foule, faisant plus de 30 morts.