DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'armée malgache décidée à porter Andry Rajoelina au pouvoir

Vous lisez:

L'armée malgache décidée à porter Andry Rajoelina au pouvoir

Taille du texte Aa Aa

Le commandement militaire malgache a fait savoir qu’il allait prêter allégeance au chef de l’opposition. Ce dernier s’est fait escorter par des soldats aujourd’hui à travers une foule en délire jusqu’au palais présidentiel, au centre d’Antananarivo.

C’est donc le maire destitué de la capitale qui devrait présider l’Autorité de transition et non le directoire militaire auquel le président Ravalomanana a remis ses pouvoirs ce matin, comme l’exige la constitution en cas de démission. Un président déchu qui a quitté sa résidence officielle pour une destination inconnue. Tout a basculé hier à Madagascar, quand l’armée, traditionnellement neutre, a choisi son camp et a forcé les grilles du palais présidentiel pour, dit-elle, accélérer le départ du Président. Un départ appelé de ses voeux par Andry Rajoelina, devenu ces deux derniers mois le porte-voix des frustrations des habitants de la Grande île de l’Océan indien, un des pays les plus pauvres de la planète. Surnommé TGV du fait de son caractère fonceur, Andry Rajoelina a promis de rédiger une nouvelle constitution et de convoquer des élections présidentielle et législatives. Mais l’Union africaine, comme l’Union européenne, déplorent une prise de pouvoir inconstitutionnelle.