DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bruxelles dit commencer à recueillir les fruits d'une PAC simplifiée

Vous lisez:

Bruxelles dit commencer à recueillir les fruits d'une PAC simplifiée

Taille du texte Aa Aa

Une Politique Agricole Commune plus simple, qui se mêle uniquement de ce qui la regarde. C’est l’engagement de Mariann Fischer Boel. Le processus de simplication a été lancé fin 2006, et déjà, la commissaire européenne à l’Agriculture dit avoir grandement réduit les incohérences et les lourdeurs bureaucratiques dénoncées par les exploitants :

“L’une des choses que les gens avaient à l’esprit lorsqu’ils ont discuté de la bureaucratie au sein de l’Union européenne et de la Commission, c‘était : pourquoi devrions-nous décider de la taille des pommes, pourquoi devrions-nous décider de la courbure autorisée pour les concombres. Ce sont des exemples qui illustraient l’absurdité de ce système à Bruxelles”, a reconnu Mariann Fischer Boel. Terminé, donc, le calibrage des fruits et légumes. Mais la réforme de la PAC, ce n’est pas uniquement cela. En voulant rompre avec une logique productiviste, la Commission a aussi modifié le système des subventions. Et ce représentant du secteur agricole le déplore : “Nous sommes extrêmement inquiets qu’au nom de la simplification, on mette encore un coup d’accélérateur supplémentaire pour restructurer l’agriculture. Et ça se traduit dans les faits en disant : effectivement, les petits agriculteurs en Europe – pour faire simple – ne bénéficieront plus d’aides”, critique Gérard Choplin, de la coordination européenne Via Campesina. Parmi les nouveautés, il y aura des formations pour les fonctionnaires européens s’occupant de la PAC, y compris des séjours à la ferme.