DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le début d'une "Nouvelle République" à Madagascar ?

Vous lisez:

Le début d'une "Nouvelle République" à Madagascar ?

Taille du texte Aa Aa

Andry Rajoelina, en tous cas, le souhaite, lui qui a pris hier soir le contrôle de ce qu’il appelle une “autorité de transition” dans le pays. L’armée malgache l’a formellement reconnu dans cette fonction.

Rajoelina a même pris la place du président malgache, Marc Ravalomanana, qui a abandonné son pouvoir : “Je me suis en effet installé au palais présidentiel en tant que président, comme vous le vouliez, et je ferai maintenant tout ce qui est en mon pouvoir pour vous aider”. Rajoeline a promis de rédiger une nouvelle constitution pour aboutir à la “IVe République” et organiser des élections présidentielles et législatives dans l’année à venir. Ancien DJ de 34 ans, il a toujours présenté Ravalomanana comme un “dictateur” qui a géré le pays comme sa propriété privée et réclame aujourd’hui son arrestation. Le palais présidentiel déserté par son locataire, parti pour une destination inconnue, c’est donc le jeune maire de la capitale qui tient désormais les rènes de Madagascar. L’Union africaine avait prévenu que remettre le pouvoir à l’opposition reviendrait à avaliser un coup d‘état. L’Union européenne, elle, a appelé l’opposition malgache à respecter la constitution du pays. Sur place, la situation sécuritaire reste tendue.