DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les autorités américaines organisent la riposte contre les primes de l'assureur AIG

Vous lisez:

Les autorités américaines organisent la riposte contre les primes de l'assureur AIG

Taille du texte Aa Aa

Une entreprise qui verse 165 millions de dollars de primes à certains de ses cadres alors qu’elle vient d‘être sauvée de la faillite grâce à près de 200 milliards de dollars de fonds publics. Inacceptable. Scandaleux. Après les mots, la rispote de l’administration américaine s’organise contre l’assureur AIG. Objectif, récupérer l’argent.

Comment ? Le Secrétaire au Trésor Timothy Geithner a annoncé qu’AIG ne pourrait toucher la prochaine tranche d’aide publique – soit 30 milliards de dollars – qu‘à condition de rembourser le montant des bonus. Du côté du Congrès aussi, les mesures de représailles s’organisent. La chambre des représentants s’est dit prête à légiférer dans les jours qui viennent. Certains proposent de porter les impôts sur ces bonus à plus de 95%. De quoi satisfaire une opinion publique outrée : “C’est tout simplement absurde, commente cet Américain. En leur for intérieur, ils doivent quand même avoir conscience que c’est mal, de savoir dans quel état est l‘économie aujourd’hui et donner cet argent à des gens qui n’en ont visiblement pas besoin”. “C’est horrible, renchérit cette autre Américaine, que les huiles touchent ces primes quand les petites gens risquent de perdre leur emploi. C’est horrible”. Horrible et même paradoxal puisque plusieurs dizaines des bénéficaires de ces primes sont des employés responsables de la création des actifs toxiques qui ont poussé AIG au bord du gouffre.