DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les primes versées par l'américain AIG : l'Etat fédéral va se comporter en propriétaire de l'assureur

Vous lisez:

Les primes versées par l'américain AIG : l'Etat fédéral va se comporter en propriétaire de l'assureur

Taille du texte Aa Aa

Edward Liddy, le Pdg de l’assureur américain AIG a témoigné mercredi devant les parlementaires américains indignés, au Congrès, par le scandale des primes versées aux cadres de l’entreprise récemment sauvée du naufrage à coups de milliards de dollars par l’argent public. Edward Liddy, nommé par le gouvernement américain principal actionnaire de AIG, a déclaré que le groupe n’avait eu d’autres choix que de verser des primes déplaisantes mais que l’entreprise avait aujourd’hui tiré les leçons de ses erreurs. “Nous récupérerons cet argent, nous les imposerons tous, a affirmé pour sa part ce représentant démocrate de New York. Que les récipiendaires de ces bonus indécents soient avertis, s’ils ne rendent pas cet argent nous leur reprendrons”. “Il est temps d’exercer nos droits de propriété, a martelé le président de la commission des services financiers à la chambre. Nous sommes propriétaires de cette entreprise et nous devons dire : je ne vous paye pas de bonus parce que vous avez été mauvais”. Indignation au Congrès, indignation de l’américain moyen également. “Pour moi, AIG représente une des plus grandes fraude légale qu’on aie jamais vue, affirme un new yorkais” “Je trouve ça horrible que les grosses têtes touchent de gros bonus quand les petites gens sont menacés de perdre leur emploi. Je trouve ça horrible, ajoute cette femme….” Le secrétariat au Trésor a précisé que AIG devra rembourser l’intégralité des primes controversées soit 165 millions de dollars. Timothy Geithner a également demandé au Pdg de AIG de supprimer les centaines de millions de dollars de primes encore dûes par le groupe cette année.