DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Madagascar : changement éclair de régime

Vous lisez:

Madagascar : changement éclair de régime

Taille du texte Aa Aa

C’est ce qu’ont obtenu les Malgaches après trois mois de crise. Ancienne colonie française, la grande île de l’Océan indien, a désormais comme président un homme de 34 ans encore inconnu il y a 15 mois si ce n’est pour ses talents de DJ.

“On attend de voir le changement, celui où les profits vont au peuple et pas à quelques personnes”, soulignait ce Malgache ce mercredi. Ce sont les mêmes espoirs qui avaient porté au pouvoir Marc Ravalomanana en 2002. L‘élan populaire s’est essouflé et le dirigeant a été décrit comme coupé du monde et affairiste. Ravolomanana avait débuté son règne à l’issue de 7 mois de crise face à Didier Ratziraka, au pouvoir depuis près 27 ans. Une crise qui a fait plusieurs dizaines de morts et paralysé l‘économie. Ravalomanana promet l’ouverture démocratique et l’amélioration du quotidien des malgaches. L’année 2008 met en lumière les défaillances de sa gouvernance et cristallise les critiques sur les atteintes aux libertés dans le pays. Les Malgaches vivent mal et le président s’enrichit. Surnommé le “Berlusconi malgache”, il est devenu l’un des hommes les plus riches du pays, monopolisant plusieurs secteurs de l‘économie. Pourtant Madagascar est potentiellement riche. Avec ses fabuleuses ressources minières. Son tourisme pèse près de 300 millions d’euros. Les filières agricoles avec notamment la vanille contribuent à l’essor de l‘économie. Sur la base de ces richesses, la croissance a augmenté l’an dernier. Mais l’envers du décor, ce sont 70% de la population sous le seuil de pauvreté. 50% des enfants qui ont un retard de croissance. Le pays est l’un des plus pauvres du monde. Il a été classé en 146ème position sur 177 pays. La population a subi de plein fouet la crise économique mondiale mais la crise politique risque d’affaiblir encore une économie bancale. Madagascar est très dépendante des investissements et l’on craint désormais qu’ils ne désertent le pays, à moins que ce tout jeune président ne trouve rapidement une solution. C’est une lourde responsabilité qui pèse sur ses épaules.