DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'est de l'Europe touché de plein fouet

Vous lisez:

L'est de l'Europe touché de plein fouet

Taille du texte Aa Aa

L’usine hongroise DAM, spécialisée dans l’acier, a été l’une des premières frappées par la crise. En décembre, DAM a suspendu sa production et licencié 878 salariés, presque la totalité du personnel. En Hongrie, le taux de chômage est à présent de 8,4%, près d’1% de plus que la moyenne européenne. Et les pronostics sont pessimistes. 105.000 personnes supplémentaires devraient se retrouver sans emploi d’ici la fin de l’année.

Avec la Lettonie, la Hongrie a déjà pu puiser dans un fonds européen de soutien à la balance des paiements. Ce pot commun devrait même être renfloué pour que 25 milliards d’euros soient de nouveau disponibles au cas où les pays de l’Est en aient un besoin urgent. Car les Etats membres qui n’ont pas encore rejoint la zone euro ne bénéficient pas du parapluie de la monnaie unique et sont fragilisés par la fuite des investissements d’Europe occidentale. Difficile dès lors de faire tourner la pompe à crédit. Or sans crédit, c’est toute l‘économie qui vacille.