DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Northern Rock a continué à proposer des prêts à risques après sa nationalisation

Vous lisez:

Northern Rock a continué à proposer des prêts à risques après sa nationalisation

Taille du texte Aa Aa

Le gouvernement britannique doit affronter aujourd’hui les critiques qui lui reprochent d’avoir agi à la légère avec la banque de prêts immobiliers Northern Rock, aujourd’hui contrôlée par l’Etat. Selon l’organisme britannique responsable des dépenses publiques; Northern Rock a continué à distribuer, bien après sa quasi-faillite et son sauvetage par la banque d’‘Angleterre en septembre 2007, des prêts à risques pour un montant proche de 2 milliards d’euros. “Ces types de prêts, affirme Peter Gray, un représentant du Trésor britannique, ont généralement un risque de défaut de paiement, en tous cas de mise en difficulté de l’emprunteur. Donc nous disons qu’il faut voir systématiquement quels sont les risques encourus et si nous pouvons les atténuer quand les intérêts des contribuables sont en jeu”. Ces prêts immobiliers dit “Together loans”, devraient être limités dans le futur. Leur montant dépasse la valeur du bien acheté (on ajoute au prix de la maison une somme censée servir à son aménagement). Ainsi Northern Rock proposait des prêts représentant 125% du prix de la maison convoitée. Ces prêts ont généré depuis deux ans 75% des expropriations immobilières pour défaut de remboursement