DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le PKK et l'eau au coeur de la visite officielle du président turc en Irak

Vous lisez:

Le PKK et l'eau au coeur de la visite officielle du président turc en Irak

Taille du texte Aa Aa

Une accolade chaleureuse entre les présidents turc et irakien. C’est un symbol fort, un geste rare entre responsables turcs et kurdes. Le chef de l’Etat turc Abdullah Gül a été accueilli par son homologue irakien Jalal Talabani à Bagdad. C’est une visite historique puisqu’aucun chef d’Etat turc n’avait foulé le sol irakien depuis 33 ans. Et les deux hommes ont un programme chargé. Dans une optique de rapprochement, ils doivent discuter du problème du PKK, de l’eau et des relations économiques.

La semaine dernière, Talabani avait indiqué que des partis kurdes d’Irak, de Syrie, d’Iran, de Turquie et d’Europe allaient lancer un appel commun au PKK pour qu’il cesse la lutte armée. C’est en 1984 que le Parti des travailleurs du Kurdistan a commencé à attaquer le sud-est de la Turquie pour obtenir l’indépendance de la région. Ce conflit a déjà fait 44.000 morts. Régulièrement l’aviation turque lance des raids contre les bases arrières du PKK. Autre question à aborder, le contrôle de l’eau. Ankara a fait construire de nombreux barrages et des réservoirs sur le Tigre et l’Euphrate, deux fleuves qui prennent leurs sources dans les montagnes turques et traversent ensuite la Syrie et l’Irak. Ces ressources vitales doivent être équitablement partagées. Turcs et Irakiens affichent la volonté d’y parvenir.