DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Retrait du Kosovo: l'Espagne persiste et signe

Vous lisez:

Retrait du Kosovo: l'Espagne persiste et signe

Taille du texte Aa Aa

Les troupes militaires espagnoles quitteront le Kosovo. Le retrait se fera de manière échelonnée et flexible. Annoncée soudainement la semaine dernière, cette décision a fait bondir l’Otan et les Etats-Unis. La ministre espagnole de la défense Carme Chacon l’a cependant confirmé aujourd’hui sur la base militaire américaine de Rota, dans le sud de l’Espagne : “Les troupes espagnoles ne vont pas participer à des opérations sur un territoire dont elle ne reconnaît pas la déclaration unilatérale d’indépendance. Personne ne peut demander aux Espagnols d’y participer.”

La déclaration d’indépendance date de février 2008. Mais c’est lors d’un déplacement au Kosovo jeudi dernier que la ministre de la défense a annoncé le retrait de ses 632 soldats d’ici la fin de l‘été, provoquant aussi la confusion dans le gouvernement espagnol. Depuis Washington et Madrid se seraient mis d’accord pour réaliser ce retrait en étroite collaboration et prendre le temps nécessaire. L’Espagne aurait aussi promis de s’impliquer davantage en Afghanistan.