DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La pression sur AIG commence à porter ses fruits aux Etats-Unis

Vous lisez:

La pression sur AIG commence à porter ses fruits aux Etats-Unis

Taille du texte Aa Aa

15 des 20 principaux bénéficiaires des primes versées comme bonus par l’assureur américain ont accepté de les rendre.

Selon Andrew Cuomo, le ministre de la justice de l’Etat de New York cela représenterait 50 millions de dollars sur les 165 millions versées en primes aux cadres de la société. Une somme qui a provoqué la colère de l’opinion publique et des hommes politiques notamment le président Obama. AIG a été sauvé de la faillite grâce à l’Etat américain qui a injecté 170 milliards de dollars et qui possède désormais 80% de son capital. L’affaire a poussé le congrès à adopter un projet de loi imposant à 90% les primes de ce genre. Le Sénat doit encore en discuter mais la chambre des représentants l’a déjà voté et elle évoquera ce dossier sensible dès aujourd’hui en entendant le secrétaire au Trésor. Timothy Geithner est très critiqué pour sa gestion du dossier AIG. Afin de l‘épauler, Barack Obama a nommé plusieurs adjoints ayant déjà servi sous l’administration Clinton. Timothy Geithner s’est toutefois défendu et il a préféré mettre en avant les modalités du plan concocté par ses services du Trésor pour soulager les banques de leurs actifs toxiques. Un plan salué avec enthousiasme par Wall Street qui a clôturé en hausse de plus de 6% hier soir, sa meilleure performance depuis le début de l’année.