DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Serbie se recueille 10 ans après les frappes de l'OTAN

Vous lisez:

La Serbie se recueille 10 ans après les frappes de l'OTAN

Taille du texte Aa Aa

Se figer dans les rues de Belgrade, observer une minute de silence en mémoire des Serbes tués par les bombardements de l’OTAN. Lorsque les sirènes ont résonné à travers la ville, les habitants de Belgrade sont revenus 10 ans en arrière.

Le gouvernement serbe, réuni spécialement pour cette commémoration, a une nouvelle fois condamné l’intervention militaire de l’OTAN, “une attaque illégale, contraire aux lois internationales, décidé sans l’accord de l’ONU”. C’est ce qu’a rappelé le Premier ministre serbe Mirko Cvetkovic, ajoutant que “les bombardements avaient eu des conséquences immenses pour la Serbie, toute la région et un impact dans les relations politiques mondiales. La Serbie ne pourra pas oublié ces jours tragiques”, a -t-il conclu. Au Kosovo, ce jour anniversaire a une toute autre connotation. La province, qui a déclaré unilatéralement son indépendance en février 2008, a salué les bombardements historiques de l’OTAN contre la Serbie. Pour les autorités kosovares, “l’attaque de l’OTAN a sauvé le peuple du Kosovo d’une extermination froidement préparée par les hauts cercles politiques serbes”. “Je dois dire que je me sens bien”, explique le Premier ministre kosovar Hashim Taçi, “parce qu’il y a 10 ans, cet endroit était envahi par l’armée serbe, la police, des paramilitaires et des assassins serbes. Aujourd’hui, nous avons ce symbole qu’est l’Etat du Kosovo, et il en sera ainsi à jamais.” Pendant le conflit, des centaines de milliers d’albanophones ont été jetés sur les routes. Aujourd’hui, ceux qui le voulaient sont revenus. 15.000 hommes de la KFOR assurent encore la sécurité.