DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La présidence tchèque de l'Union Européenne critique les mesures de relances américaines

Vous lisez:

La présidence tchèque de l'Union Européenne critique les mesures de relances américaines

Taille du texte Aa Aa

Malgré la chute de son gouvernement mardi après un vote de défiance, Mirek Topolanek s’est exprimé devant le parlement européen hier à Strasbourg. L’occasion pour le premier ministre tchèque qui a prévu de démissionner aujourd’hui de se livrer à une attaque en règle des choix économiques du président Obama : “Le secrétaire américain au Trésor Geithner a évoqué une campagne de relance aux Etats-Unis. Mais je ne crois pas qu’une solution permanente soit vraiment la solution, je crois que les Etats-Unis se sont engagés sur une voie vers l’enfer”.

Ces déclarations polémiques interviennent alors que se profile le sommet du G20 de Londres le 2 avril, suivi d’un autre sommet entre l’Union européenne et les Etats-Unis le 5 avril à Prague. Des déclarations minimisées par Washington mais aussi par les autorités européennes sur fond de crise intérieure tchèque. Hans-Gert Pöttering, le président du parlement européen a en revanche insisté pour que le processus de ratification du Traité de Lisbonne se poursuive. Un traité qui symbolise selon lui le rapprochement et la solidarité entre l’Union européenne et les Etats-Unis. Le Sénat tchèque doit se prononcer à l’automne. La Maison Blanche a précisé que Barack Obama se rendra bien à Prague pour rencontrer les dirigeants tchèques et européens. “Une chance pour discuter de la relation transatlantique”, selon le président américain.