DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le président kirghize contesté par l'opposition

Vous lisez:

Le président kirghize contesté par l'opposition

Taille du texte Aa Aa

L’opposition au Kirghizistan, jusqu’alors divisée, se rassemble mais peine encore à mobiliser. Environ un millier de personnes ont manifesté ce vendredi dans la capitale Bichkek. Elles accusent le président Bakiev d’immobilisme dans le domaine économique, de censure et de répression pour faire taire les opposants.

“Nous voudrions résoudre les problèmes sans manifester, dit une responsable d’un parti d’opposition, mais le régime fait approuver des lois pour limiter l’activité des ONG, la liberté d’expression et pour réprimer les journalistes”. Le président kirghize Kourmanbek Bakiev dément toute pression sur l’opposition. Il avait lui-même été porté au pouvoir après de violentes émeutes qui avaient renversé son prédécesseur. A l’instabilité politique s’ajoute une forte crise économique qui fait craindre de nouveaux troubles. L‘élection présidentielle aura lieu en juillet au Kirghizistan, mais après l’arrestation ce mois-ci d’un leader de l’opposition, les adversaires de Bakiev se font peu d’illusions.