DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'UE tente de rassurer les pays des Balkans

Vous lisez:

L'UE tente de rassurer les pays des Balkans

Taille du texte Aa Aa

Les pays des Balkans ont leur place dans l’Union européenne : c’est ce qu’ont tenu à rappeler les ministres des Affaires étrangères des 27 à l’issue de leur seconde journée de discussions dans le sud de la République tchèque. Mais il y a une incertitude. Si le traité de Lisbonne n‘était pas ratifié comme prévu, cela rendrait l‘élargissement plus compliqué. Certains pays de l’Union sont déjà réticents. Après l’adhésion de la Croatie, espérée pour 2010 ou 2011, la chancelière allemande a par exemple prôné une pause dans le processus d‘élargissement.

Le commissaire européen à l’Elargissement se veut pourtant rassurant : “Les chefs de la diplomatie de l’UE ont confirmé que les pays des Balkans avaient bien une perspective européenne, a déclaré Olli Rehn. Récemment, nous avons connu une stabilité politique relative dans la région mais pas encore une paix éternelle. Alors, nous devons poursuivre notre politique de stabilisation qui peut aussi s’appeler l‘élargissement, un élargissement graduel au sein de l’Union”. Le chef de la diplomatie tchèque, dont le pays préside actuellement l’Union européenne, a toutefois concédé que la ratification du traité de Lisbonne, primordiale pour l‘élargissement, était incertaine particulièrement en République tchèque. La situation politique est en effet instable dans le pays, après la récente démission du Premier ministre.