DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Sanction maximale pour Yvan Colonna

Vous lisez:

Sanction maximale pour Yvan Colonna

Taille du texte Aa Aa

Prison à perpétuité avec 22 ans de sûreté. La justice francaise alourdit la peine d’Yvan Colonna. Accusé du meurtre du préfet de Corse en 1998, Colonna a été condamné à l’unanimité par les neuf magistrats de la cour d’assises spéciale de Paris.

En première instance, Yvan Colonna avait été condamné à la perpétuité simple. C’est la fin de sept semaines d’un procès difficile et fatiguant pour la veuve Claude Erignac et ses deux enfants. L’un des avocats de la partie civile a dénoncé l’absence de Colonna dans le tribunal: “Le seul héros de ce procès, c’est Claude Erignac. Yvan Colonna par son départ, par sa fuite, a montré sa lâcheté. La décision est sévère, on n’est pas là pour la commenter, on est là pour l’entendre. Et je pense qu’Yvan Colonna l’entendra également.” Depuis le 11 mars et le rejet de leur demande de reconstitution de l’assassinat, Colonna et ses avocats n’assistaient plus au procès. “Sa condamnation intervient dans des circonstances scandaleuses qui bafouent les règles du procès équitable tels que définies par la convention européenne”, a lancé Maître Sollacaro. La défense a annoncé qu’elle allait se pourvoir en cassation avant de saisir la cour européenne des droits de l’homme. Yvan Colonna a été arrêté en juillet 2003 après quatre ans de cavale. C’est le 6 février 1998 que Claude Erignac a été tué de trois balles en pleine rue à Ajaccio.