DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le premier ministre turc insatisfait de la victoire de son parti aux municipales.

Vous lisez:

Le premier ministre turc insatisfait de la victoire de son parti aux municipales.

Taille du texte Aa Aa

Recep Tayyip Erdogan avait fixé à l’AKP un objectif de 47 % des voix. Mais la formation issue de la mouvance islamiste l’a emporté avec un score 39 % seulement.

Un désavoeu qui n’a pas échappé à la presse turque.Pour les éditorialistes, l’AKP paie pour avoir ignoré la crise économique. “Les électeurs turcs ont envoyé un message clair à l’AKP au pouvoir en faveur d’une révision de ses politiques, explique Murat Yetkin, journaliste de sensibilité libérale. Et particulièrement de sa politique économique, parce que, tout au long de la campagne électorale, le premier ministre Erdogan a ignoré la crise économique globale et a dit qu’elle épargnerait la Turquie.” Or, le pays est frappé de plein fouet, avec notamment un taux de chômage record, autour de 14 %. La récession est prévue pour cette année. Cela n’a pas échappé au électeurs. “ Je vois ce résultat comme l‘éveil de la jeunesse, confiait une électrice ce matin à Istanbul. Monsieur Erdogan n’a montré aucun intérêt pour certains sujets. Cela n’a pas fait bonne impression. J’espère que tout va s’améliorer après ça.” Un vote sanction donc qui pourrait conduire à un remaniement ministériel. A noter que le scrutin d’hier a été émaillé de violences qui ont fait 5 morts et une centaine de blessés dans le sud-est à dominance kurde.