DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Angela Merkel : "négocier une structure européenne viable pour Opel"

Vous lisez:

Angela Merkel : "négocier une structure européenne viable pour Opel"

Taille du texte Aa Aa

La chancelière allemande Angela Merkel va utiliser le délai de 60 jours accordé au constructeur américain General Motors par le Président Obama pour négocier une structure européenne viable pour Opel, la filiale allemande de General Motors. Visitant mardi le site principal et le siège d’Opel à Russelshein près de Francfort, la chancelière a lancé le signal du rassemblement des bonnes volontés autour du sauvetage d’Opel et lancé un appel à General Motors.

“ Nous avons besoin de quelqu’un ici en Allemagne qui se sente engagé vis-à-vis d’Opel et à qui General Motors aura rendu sa liberté de négocier au nom de Opel-Europe”. Le gouvernement allemand veut s’assurer que son aide éventuelle ne partira pas renflouer General Motors mais restera bien en Europe pour sauver Opel. A six mois des élections législatives allemandes, le gouvernement est divisé sur la manière de venir au secours de Opel, entre des garanties pour des crédits et une participation directe au capital. Opel a demandé aux différents gouvernements européens des pays dans lesquels il est implanté, une aide publique de 3,3 milliards d’euros pour sauver les emplois – 25.000 en Allemagne – et maintenir les sites de production.