DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bruxelles demande aux professionnels d'internet de mieux protéger les consommateurs

Vous lisez:

Bruxelles demande aux professionnels d'internet de mieux protéger les consommateurs

Taille du texte Aa Aa

150 millions d’Européens achètent en ligne et il faut mieux les protéger. Tel est le mot d’ordre d’une rencontre de deux jours à Bruxelles consacrée à la jungle internet. Un marché certes très lucratif, le e-commerce représentant plus de 100 milliards d’euros par an. Mais pour la Commission, les grands acteurs tels que les sites de vente en ligne, les moteurs de recherche ou les réseaux sociaux se doivent de respecter les droits des consommateurs, en particulier en faisant un usage plus raisonnable des données personnelles :

“Nous devons faire en sorte que des choses aussi importantes que la confidentialité, la collecte des informations et les pratiques de profilage ne nuisent pas à la confiance dans le cyberespace. Les consommateurs ne devraient pas payer des prix différents pour le même produit acheté au même fournisseur s’il n’y a pas de bonne raison à cela. Ce qui est infondé dans le commerce traditionnel doit aussi être évité en ligne”, a averti Meglena Kuneva, la commissaire européenne en charge de la Protection des consommateurs. Alors que le taux de satisfaction des acheteurs est généralement plus élevé sur internet que dans le commerce traditionnel, la transparence et les contrôles sont moins présents, d’où ce rappel à l’ordre de Bruxelles.