DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

G20 : des différends demeurent

Vous lisez:

G20 : des différends demeurent

Taille du texte Aa Aa

Sortir le monde de la récession : c’est l’ambition affichée par le G20. Pour les Européens, il faut traiter le mal à la racine, à savoir réguler davantage la sphère financière.

Or, le président français, Nicolas Sarkozy a souligné ce matin que les projets actuels de déclaration ne convenaient ni à Paris, ni à Berlin. Il veut du concret sinon rien demain à Londres. “ Ecoutez, j’ai dit que je voulais des résultats – ces résultats, c’est l’intérêt de tout le monde de les avoir,” a-t-il déclaré. Consensus il y a en tout cas sur les plans de relance déjà engagés par 17 des membres du club. Les pays qui peuvent dépenser plus seront appelés à le faire. C’est le leitmotiv américain. Les Européens veulent quant à eux dresser une liste noire des paradis fiscaux et assortir chaque exaction de sanctions. Or les Etats-Unis ne veulent hausser le ton que sur la fraude fiscale. Enfin, Washingtion n’est pas totalement hostile à plus de régulation, mais tient à rester maître des normes à venir, qu’elles portent sur les fonds spéculatifs ou la rémunération des banquiers. Les négociations se poursuivent.