DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

G20 : Londres capitale de la contestation

Vous lisez:

G20 : Londres capitale de la contestation

Taille du texte Aa Aa

Faire pression sur les dirigeants du G20 à la veille de leur sommet : c’est l’objectif des milliers de manifestants qui ont déferlé dans plusieurs quartiers de Londres aujourd’hui, notamment aux abords de la Banque d’Angleterre.

La vitrine d’une agence de la Royal Bank of Scotland située à proximité a fait les frais de la colère de certains contre les excès des banquiers. La RBS avait été sauvée de la faillite par l’Etat en octobre. Mobilisée en nombre, la police anti-émeutes a procédé à une vingtaine d’arrestations. Qu’ils soient anarchistes ou chômeurs victimes de la crise, tous étaient venus dénoncer la faillite d’un système. “Nous allons mettre au défi le capitalisme, déclarait un manifestant. Nous allons mettre au défi le G20. Nous voulons montrer qu’il y a de meilleurs moyens de faire marcher le monde. Parce qu’ils ont complètement déconné. Le capitalisme se meurt, il se ronge lui-même”. Dans la foule, de nombreux militants écologistes, l’une d’elles déguisée en sirène. “ Je suis ici parce que je me soucie beaucoup de la hausse du niveau des mers et du réchauffement climatique, explique-t-elle, en tant que sirène, je suis très inquiète pour mon habitat naturel qui va bientôt disparaître.” Egalement mobilisés : les pacifistes. Ils ont défilé dans le calme, de l’ambassade américaine jusqu‘à Trafalgar square. Ces manifestations ne sont qu’un avant-goût de celles attendues demain. 35 000 policiers seront déployés pour l’occasion.