DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

G20: un pas décisif vers une économie mondiale plus régulée

Vous lisez:

G20: un pas décisif vers une économie mondiale plus régulée

Taille du texte Aa Aa

La crise économique n’a pas disparu mais les engagements pris hier à Londres par le G20 devraient redonner confiance aux acteurs économiques et financiers du monde entier. Les dirigeants des 20 grands pays industriels et en développement ont d’abord placé le Fonds monétaire international au coeur de la réforme des institutions financières. Le FMI se voit doter de pouvoirs accrus. Ses ressources vont être triplées. Il va ainsi pouvoir aider les nations à prévenir les grands déséquilibres commerciaux et financiers et lancer des avertissements.

“Nous avons fait un grand pas en avant en nous engageant dans une vaste réforme d’un système de régulation financière défaillant” a conclu le président américain. “Et ensemble, je crois que nous devons en finir avec une économie soumise aux bulles spéculatives. Economie qui a barré la route à une croissance durable et nous a permis de prendre des risques bien trop importants, de mettre en danger notre prospérité.” Les Européens ont évoqué “un nouvel ordre mondial”. Les économistes sont plus prudents. Il reste du chemin à faire. Mais tous s’accordent à dire de ce sommet qu’il est “historique”. “Il y a 25 ans”, a déclaré le président russe, “il était impossible d’imaginer que des Etats aussi différents du point de vue social, économique, culturel et historique, s’assoient à une même table et parviennent à un accord dans un contexte mondial aussi difficile.” Une avancée symbolique, de nouvelles listes des paradis fiscaux ont été publiées. En gris clair, de nouveaux pays sont pointés du doigt. En gris foncé on retrouve des pays déjà identifiés en 2000. Le Liechtenstein espère vite être retiré de ce classement. Son ambassadeur à Bruxelles est confiant. Mais il y a neuf ans, le Liechtenstein et Monaco avaient déjà annoncé qu’ils allaient se conformer aux standards de l’OCDE en matière de fiscalité, et rien n’a été fait. Dans un avenir proche, ils pourraient être sanctionnés s’ils ne mettent pas fin au secret bancaire. C’est l’un des engagements du G20.