DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Berlusconi menace la presse italienne

Vous lisez:

Berlusconi menace la presse italienne

Taille du texte Aa Aa

Silvio Berlusconi est un habitué des gaffes protocolaires, la presse internationale en est persuadée. En Italie, plusieurs quotidiens soulignent les mauvaises manières de leur Premier ministre. Et les relations s’enveniment. La chancelière allemande a fini par perdre son sourire samedi. Elle en avait assez d’attendre Silvio Berlusconi, pendu au téléphone, pour débuter les cérémonies du 60e anniversaire de l’Otan.

“Je ne sais pas pourquoi la presse dit que je n’ai pas salué Mme Merkel, réagit le chef du gouvernement italien. Mme Merkel savait que j‘étais en train de parler au téléphone avec le Premier ministre turc. C‘était très important pour le convaincre à propos du secrétaire général de l’Otan”. Plus tard, dans les rues de Prague, Silvio Berlusconi n’a pas pu s’empêcher de s’attaquer à la presse italienne, avec des mots durs : “Cette campagne contre moi est calomnieuse et injuste. Je ne veux pas dire que je vais prendre des mesures directes et dures contre certains médias ou journalistes italiens, mais je suis tenté”. Le Premier ministre italien n’en est pas à sa première gaffe qui perturbe le protocole. Lors du sommet du G20 à Londres, Silvio Berlusconi avait interpellé bruyamment Barack Obama alors qu’il se trouvait derrière la reine d’Angleterre. Cette dernière s‘était retournée, offusquée.