DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Chronologie des plus grands séismes meurtriers en Italie


Italie

Chronologie des plus grands séismes meurtriers en Italie

Comme celui de L’Aquila, le séisme de 1968 en Sicile avait rappelé de mauvais souvenirs aux italiens. Située en limite de plaques, la péninsule subit de fréquents mouvements tectoniques de la Sicile à la Calabre en remontant le long des Apennins.

C’est la moitié sud qui paye souvent le plus lourd tribu comme en 1905 lorsqu’un séisme d’une magnitude de 7,9 frappe la Calabre détruisant 25 villages et tuant 5000 personnes. Trois ans plus tard, 95 000 italiens périssent dans les villes de Messine et Reggio Calabria après un tremblement de magnitude de 7,2 suivie d’un raz-de-marée. En 1915, Avezzano dans les Abruzzes la région où se trouve L’Aquila était déjà frappée par un drame et un séisme de magnitude 7. On déplore 32 600 morts. En 1930, Irpinia est meurtri à son tour par un séisme de 6,5 durant lequel 1400 personnes trouvent la mort. Mais le nord de l’Italie n’est pas à l’abri. Les Alpes et les Balkans font aussi partie du système sismique qui contourne la Méditerranée. Le 6 mai 1976, la région du Frioul, dans le nord-est est ravagée par un tremblement de magnitude 6,5 qui fait 976 victimes et 70 000 sans-abri. La région de Naples et Eboli en particulier sont frappées à leur tour en novembre 1980. On recense 2700 morts. Dix-sept ans plus tard la terre tremble à nouveau, deux fois, à une semaine d’intervalle, secouant l’Ombrie et les Marches. Douze morts, 38 000 sans abri sans compter la destruction des fresques inestimables de la Basilique Saint François d’Assise dont l’effondrement d’une partie de la voute tue 4 personnes. Dernier drame en date avant L’Aquila, nous sommes en 2002. Une fête dans une école primaire tourne à la tragédie à San Giuliano di Puglia, un village médiéval du centre de l’Italie. 27 enfants et leur institutrice y trouvent la mort ainsi que trois autres personnes. Le village n‘était pourtant pas classé en zone à risque.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les rescapés témoignent