DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'ONU se refuse à condamner le tir d'une fusée nord-coréenne

Vous lisez:

L'ONU se refuse à condamner le tir d'une fusée nord-coréenne

Taille du texte Aa Aa

Le lancement hier d’une fusée par la Corée du Nord continue de susciter des protestations internationales. Mais pas de condamnation officielle de la part de l’ONU.

Réunis hier, les pays membres du Conseil de sécurité n’ont rien décidé sinon de poursuivre les consultations dans les prochains jours. Considérant qu’il s’agit d’un “tir de missile”, les Occcidentaux voulaient qu’une réponse ferme soit adressée à Pyongyang. D’où la déception de Yukio Takasu, ambassadeur japonais à l’ONU. “En dépit de tous nos efforts, dit-il, nous n’avons pas abouti à une condamnation. Et c’est très dommage. Et je tiens à dire ceci : si le Conseil de sécurité des nations unies veut garder sa crédibilité dans ce dossier, il lui faut envoyer un signal très clair et fort à la Corée du Nord.” Voisin de la Corée du Nord, le Japon est très attentif aux moindres mouvements suspects effectués par Pyongyang. Autres voisins, dans la région, la Chine et la Russie, qui adoptent des positions moins fermes à l‘égard du régime nord-coréen. Dans le cas de la fusée lancée ce dimanche, Pékin et Moscou estiment qu’il s’agit de la mise en orbite d’un satellite. Depuis plusieurs années, le régime de Kim Jong-Il est dans le viseur de la communauté internationale qui exige une dénucléarisation du pays.